Cinq résidences commercialisées en Malraux

Programme Buildinvest - En cours - Loi malraux

Buildinvest commercialise actuellement cinq résidences placées sous le dispositif loi Malraux à Honfleur, Châtellerault, Senlis et Bayeux. Présentation détaillée des cinq projets.

Les investisseurs immobiliers attirés par la dimension historique de la pierre, recherchent souvent des logements situés dans le prestigieux patrimoine des centres-villes. Problème : celui-ci n’est pas toujours conservé en bon état… La rénovation est alors indispensable pour pouvoir louer aux conditions du marché tout en valorisant le capital.

Le dispositif loi Malraux, réservé à certains secteurs sauvegardés ou faisant partie du programme national de requalification des quartiers anciens, permet cette réhabilitation à des conditions très attractives, fiscalement, pour les investisseurs. Ces derniers peuvent, en effet, sous conditions, réduire leur impôt de 22 % à 30 % du montant des travaux de rénovation.

Buildinvest commercialise actuellement cinq résidences placées sous le dispositif loi Malraux  à Honfleur, Châtellerault, Senlis et Bayeux.  

A noter que les investissements Malraux se sont « démocratisés » ces dernières années, avec des budgets qui ne démarrent plus forcément à partir de 300 000 €, comme c’était le cas auparavant. Le groupe Buildinvest met ce dispositif fiscal très attractif à la portée des contribuables fortement imposés, à partir de 104 000 € le ticket d’entrée…

A noter que les cinq résidences permettent aux investisseurs de bénéficier de la réduction d’impôt de 30 % du montant des travaux.

 

Une résidence de 7 appartements en secteur sauvegardé, près du vieux bassin d’Honfleur, en Normandie

Elle est située à l’angle de la rue Haute et de la rue du Trou Miard, proche du cœur historique et du quartier commerçant. Elle comporte 2 bâtiments avec cour intérieure et jardins privatifs.

Les logements, des T2, ont une surface comprise entre 32 et 37 m². Le prix du foncier évolue entre 81 230 € et 91 140 €, pour un budget travaux entre 97 807 € et 109 740 €. Soit des budgets globaux compris entre 179.037 € et 200.880 €.

 

Une deuxième résidence en secteur sauvegardé de 9 appartements, près de la rue de la République, à Honfleur

Elle prend place à l’angle de la rue des Buttes et de la rue Cachin et comporte 2 bâtiments avec cour intérieure. Les logements, du studio au F3, ont une surface comprise entre 25 et 64 m². Le prix du foncier évolue entre 48 500 € et 131 000 €, pour un budget travaux entre 79 700 € à 210 029 €. Soit des budgets globaux compris entre 128 200 € à 341 029 €.

Ces deux nouveaux immeubles à rénover à Honfleur viendront compléter la cinquantaine d’immeubles déjà restaurés par le groupe Buildinvest, sur la commune d’Honfleur.

 

Une résidence de 11 appartements, 52 rue des Bouchers à Bayeux, dans le Calvados

Elle est située au cœur du centre historique, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame et du musée de la Tapisserie. Aux 11 logements s’ajoutent 12 emplacements de parking, sur l’îlot du collège-lycée Jeanne d’Arc. Les logements, du studio au trois-pièces, ont une surface comprise entre 35,50 et 72,50 m². Le prix du foncier évolue entre 18 900 € et 29 000 €, pour un budget travaux entre 106 500 € et 231 600 €. Soit des budgets globaux compris entre 125 400 € et 260 600 €.

Une résidence de 46 appartements à Senlis, en lieu et place de l’ancien couvent Saint-Joseph en hypercentre de Senlis, dans l’Oise

A noter que 92 parkings sous-terrains et aériens s’ajoutent aux 46 appartements. Les logements, du T1, T3 duplex au T4, ont une surface comprise entre 26 et 72 m².

Le prix du foncier évolue entre 95 920 € et 292 680 €, pour un budget travaux entre 123 975 € et 297 400 €. Soit des budgets globaux compris entre 219 895 € et 590 080 €.

 

La résidence de 25 appartements à Châtellerault, dans la Vienne

Située quai Napoléon Ier, au niveau du pont Henri IV, cette résidence de l’îlot des Cordeliers fait partie du programme national de requalification des quartiers anciens dégradés.

Elle occasionne la perception de subventions prévisionnelles de l’Anah et de la ville de 24 960 € à 52 700 €. Les logements, du F1 au F4, ont une surface comprise entre 32 et 80 m². Le prix du foncier évolue entre 24 130 € et 62 850 €, pour un budget travaux entre 79 920 € et 210 600 €. Soit des budgets globaux compris entre 104 050 € et 273 450 €.

 

Voir l'article : https://www.professioncgp.com/article/produits-services/immobilier/cinq-residences-commercialisees-en-malraux.html